Échapées

Par des images collées sur la chaussée, je tente, l’instant d’une seconde, de perturber la routine du spectateur potentiel. En utilisant les délimitations des tuiles de trottoir déjà présentes, je suggère une illusion d’optique, un trompe-l'œil, un trou potentiel puisé à même le décor avoisinant. Comme un miroir reflétant un extrait des alentours, souvent ignorés à cause des mécanismes routiniers. Proposition d’évasion, d'une escapade, afin de se libérer du quotidien le temps d’un coup d’œil.

Prise de vue: Montréal, 2007.